Première étude Mondiale : Le programme de certification EarthCheck offre un retour sur investissement pour l'industrie du tourisme

Une étude de première mondiale réunissant plus de 1,000 hôtels démontre que les entreprises touristiques qui gèrent systématiquement leurs ressources à travers le programme de certification EarthCheck économisent des dizaines de milliers de dollars chaque année.

Les entreprises qui participent au programme ont obtenu une réduction annuelle de leur consommation d'eau de près de six pour cent, l'électricité de sept pour cent et une réduction des déchets de quinze pour cent. Certaines entreprises de tourisme ont généré près de 200.000$USD par an en économies d'électricité sur une période de sept ans.

Dirigée par le Dr Susanne Becken, professeur de l'Université Griffith (Dept Tourisme Durable), l'étude a analysé les données historiques de 1,047 entreprises participant à au programme de Certification et d’analyse comparative EarthCheck entre 2007 et 2013.

EarthCheck travaille avec les plus importants groupes hôteliers, de loisirs et de tourisme dans le monde, tels que Banyan TreeThe Peninsula, CommuneTajSandals et Grupo Vidanta.

« Ces entreprises se sont inscrites dans le programme de certification EarthCheck avec l'espoir d'améliorer leur performance opérationnelle; et ils l'ont fait » dit professeur Becken.

«Notre recherche a révélé que la plus forte baisse de la consommation était dans les premières années d’adhésion, et les entreprises ont continué à maximiser leurs réductions et avantages du programme EarthCheck certifié après plusieurs années " a déclaré le professeur Becken.

"Les coûts opérationnels annuels de l'hôtel pour l'électricité , l'utilisation de l'eau et l'élimination des déchets sont souvent de l'ordre de 500,000 $USD à 1,000,000$USD et notre analyse montre que toutes les économies de ressources entraînent des économies financières importantes», dit-elle.

La confirmation scientifique valide le travail du PDG d’ EarthCheck M. Stewart Moore, qui depuis 25 ans a pour mission d’encourager l'industrie du tourisme à mesurer et réduire son impact environnemental.

"Le concept d’EarthCheck est « ce qui est mesuré est géré '", a déclaré M. Moore.

«Les opérateurs de gouvernement et de l'industrie du tourisme ont souvent rejeté l'analyse comparative ( Benchmarking) et la certification car il faut du temps et des ressources à mettre en œuvre, et jusqu'à présent, il a été difficile de quantifier financièrement les avantages sur une période de temps», a déclaré M. Moore.

«Cette recherche démontre que l'industrie du tourisme peut faire une différence à la fois sur l'environnement mais aussi sur leurs frais de fonctionnement."

Le programme de certification EarthCheck a été utilisé par des propriétés dans le monde entier depuis 1999. Il est maintenant utilisé par plus de 32 secteurs de l'industrie du tourisme dans plus de 70 pays à travers le monde et est devenu le premier programme d'analyse comparative et de certification dans le monde. Le système aide les entreprises et les destinations à mesurer l'utilisation des ressources, de mieux faire connaître les possibilités d'économie et de motiver le personnel et les résidents.

"Si l'empreinte environnementale réalisée par l'industrie mondiale du tourisme était comparé à l'empreinte d'un pays, le tourisme serait le cinquième plus gros pollueur du monde . Des mesures doivent être prises ", at-il dit.

"Nous ne pouvons pas être en mesure d'amener les gouvernements à faire des changements, mais nous pouvons traverser les frontières et d'influencer l'industrie du tourisme à consommer moins à l'échelle mondiale. Nous pouvons dorénavant montrer que la prise de mesures au niveau du site et du district permettra d’économiser de l'argent ", a déclaré M. Moore.

Share